Ma grand-mère, Louise Talon

 
 

 

 
 
   Oui, oui, c'est bien elle, ma grand-mère Louise, sur la photo ci-haut, et c'est son vrai nom également. Ma grand-mère était une personne vraie, franche, et directe. Elle n'aurait vraiment pas apprécié que je change son nom ou sa photo. Avec elle, pas de tataouinage, on savait tout de suite à quoi s'attendre.
 
   Grand-mère Louise a eu une vie amoureuse un peu spéciale. Comme c'était souvent le cas à cette époque, elle se maria très jeune avec un homme de dix ans son ainé. Elle avait tout juste 15 ans lors de ce premier mariage. Même si son Thomas était plus âgé qu'elle, c'était bien un mariage d'amour, comme elle nous l'a si souvent raconté.
 
   Hélas, leur lune de miel ne dura pas plus de 2 ans. Thomas était conducteur de locomotives, et il mourut dans un accident ferroviaire aux États-Unis, la laissant avec une petite fille (
ma mère), et enceinte d'un deuxième enfant. Ma grand-mère n'avait alors que 17 ans lorsqu'elle se retrouva ainsi veuve pour la première fois. Comme on peut le deviner, elle dû trimer dur pour s'en sortir. L'Assistance Sociale n'existait pas à cette époque !
 
   Quelques années plus tard, elle retomba amoureuse d'un autre Thomas. Celui-ci était aussi veuf avec deux jeunes enfants. Grand-mère Louise avait 22 ans lors de son deuxième mariage. On dit que Thomas 2 était un joyeux luron et qu'il aimait bien faire la fête. Ils vécurent heureux ensemble et mirent au monde 4 autres enfants, en plus d'adopter une petite fille. Thomas 2 s'éteignit dans la cinquantaine de problèmes cardiaques.
 
   Malgré ces épreuves, grand-mère demeurait toujours positive et souriante. Il faut dire qu'elle était une véritable force de la nature. Comme on dit, elle était «
 bâti comme un tracteur », et rien ne l'effrayait. En début de soixantaine, elle se remaria de nouveau. Son nouvel amoureux s'appelait cette fois, Joseph, un homme charmant, veuf avec 5 enfants devenus adultes.
 
   Leur union dura une quinzaine d'années, avant que Joseph ne la quitte pour l'autre monde. Grand-mère Louise, toujours en pleine forme, cherchait encore l'amour quand elle trouva la mort bêtement à bord d'une voiture de taxi dont le chauffeur omit de faire un arrêt obligatoire 


André A. Bernier



Page suivante

Page d'accueil



 
 
 



Créer un site
Créer un site